Alan Kezber, président de la Fondation de l’Hôpital de Memphrémagog, annonce la nomination de Lucie Brosseau au poste de directrice générale. Elle succède à Pascale Gingras qui quitte avec le sentiment du devoir accompli après 8 ans à la tête de l’organisme.

Une relève confiante et motivée

Résidente de Magog, Brosseau possède une très vaste expérience en gouvernance et en gestion. Par le passé, elle a assumé le rôle de directrice générale dans plusieurs entreprises et organisations.

Je suis très enthousiaste et impatiente à l’idée de contribuer et de poursuivre le travail amorcé au cours des dernières années. J’aspire à faire une différence dans ma communauté et ce sera un honneur de faire rayonner la Fondation à travers différents projets. J’entrevois positivement ce nouveau défi qui me permettra de travailler de concert avec le conseil d’administration, les donateurs, le personnel hospitalier, les acteurs-clés du CIUSSSE pour mobiliser notre population autour de projets porteurs de sens.

C’est avec fierté que le président de la Fondation, Alan Kezber, a confirmé l’embauche de Mme Brosseau qu’il dépeint comme
« une personne très humaine, intègre, fonceuse et déterminée. »

Pascale Gingras a amorcé un virage des plus positifs durant ces 8 années en poste. Elle a su être innovante, tisser des liens avec la communauté, développer l’identité notoire de l’organisme et accroître son impact dans la communauté. Les membres du conseil d’administration sont confiants que Mme Brosseau saura poursuivre dans cette même voix et amener la Fondation encore plus loin grâce à son leadership.

Lucie Brosseau, directrice générale à la Fondation de l’Hôpital, entrera en poste le 4 avril prochain.

Notre directrice Pascale Gingras annonce son départ du poste qu’elle occupe depuis 2013.

Bien qu’il se dise attristé de ce départ, Alan Kezber, président du conseil d’administration de la Fondation salue son leadership et son travail acharné pour faire avancer des dossiers parfois difficiles : « Pascale est engagée et nous sommes fiers de tout ce qu’elle a réalisé au cours des dernières années. Sans aucun doute, l’identité notoire de notre organisme est maintenant bien établie dans notre communauté. Nos donateurs se sont grandement diversifiés depuis son entrée en poste. Elle a aussi su amener nos activités-bénéfices à un tout autre niveau. Je pense entre autres à l’Opération des Chefs Desjardins. Elle peut quitter la tête haute. Je la remercie et lui souhaite sincèrement de prendre du temps pour elle. »

Plusieurs accomplissements malgré une fusion marquante
Forte de 8 années à la tête de la fondation hospitalière, Pascale quitte l’organisme avec le sentiment du devoir accompli.

Il s’agit d’une décision personnelle mûrement réfléchie que je prends pour ma famille et moi. Mon départ se fera sur quelques mois afin d’assurer une belle continuité avec la personne qui me succédera.

Le profond bouleversement qui est survenu dans le réseau de la santé en 2015 lors de la fusion des hôpitaux s’est avéré un enjeu de taille pour elle.

Il a pratiquement fallu repartir à zéro pour mobiliser la population, regagner la confiance des donateurs et bâtir des liens avec le CIUSSSE de l’Estrie-CHUS. Si ce processus a été long et pas toujours facile, je peux affirmer que nous avons désormais une relation solide avec nos acolytes du CIUSSSE qui font preuve d’une très grande considération à notre égard. Ils reconnaissent les efforts que nous déployons pour soutenir notre établissement de santé.

Un passage empreint de rencontres enrichissantes
De son côté, Pascale dresse un bilan très positif de son passage au sein de la Fondation de l’Hôpital. Au fil des années, elle est fière d’avoir pu attirer de nouveaux visages au sein du conseil d’administration. D’ailleurs, quitter la grande famille de la Fondation sera le plus difficile pour elle.

J’aurai eu le très grand privilège de côtoyer des gens de cœur, des collaborateurs et des collègues exceptionnels. Je supporterai la Fondation tant que je le pourrai car cela me tient profondément à cœur.

Hier soir, 170 femmes de la région étaient virtuellement réunies pour à la fois célébrer le talent de femmes inspirantes et s’amuser!

Les commentaires sont unanimes : Priscillia Quirion était en feu pour animer cette soirée! Au-delà des festivités et du délicieux repas servi par Restaurant Comme Chez Soi, l’objectif était de soutenir les jeunes de notre communauté et leurs familles. En fin de soirée, c’est avec grande fierté que Claudia Lord de la Banque Nationale a annoncé aux participantes que la somme de 39 240 $ avait été recueillie grâce à leur engagement.

  • Merci à nos partenaires majeurs Kezber, Century 21 Estrie – Agence immobilière, McDonald’s et Sandoz Canada inc.!
  • Merci à nos collaborateurs et bénévoles!
  • Merci à notre in-cro-ya-ble comité organisateur : Minh Tu Nguyen, Caroline Vachon, Dominique Roy, Vicky Lacroix, Jennifer D’Arcy, Marie-Élène Moran Desjarlais.

Finalement, merci à nos invitées créatives, fascinantes et festives dont Geneviève de 123 Zero Déchet, Sandra Léveillé de l’Atelier de mes pensées, l’entraineuse Diane Phaneuf de D-Vert et DJ Julie!

La Fondation est reconnaissante d’avoir reçu un don quelque peu inhabituel de 220 peluches Memphré de la MRC de Memphrémagog qui souhaitait répartir joie et sourires chez les petits de notre communauté.

Les employés du Centre de la protection de la jeunesse de Magog veilleront à distribuer les peluches au sein des jeunes qui reçoivent des services de la protection de la jeunesse ainsi que ceux qui fréquentent le centre de réadaptation. D’autres peluches seront également offertes aux enfants recevant des services du CLSC.  Merci à la MRC de Memphrémagog pour ce geste qui illuminera la vie de ces petits!

Depuis février, le Centre de prélèvement a élu domicile aux Galeries Orford et les commentaires sont extrêmement positifs! Afin de faciliter le travail du personnel et assurer le confort des milliers d’usagers qui fréquentent le centre chaque mois, nous sommes fiers d’avoir soutenu cette relocalisation à la hauteur de 61 000 $.

C’est une grande fierté d’avoir pu contribuer au maintien de ce service exceptionnel par l’achat de matériel qui facilite le travail du personnel.

Sur les photos, on aperçoit Lesly Meunier, Tanya Rodrigue, Chantal Descent et Mathieu Paquin, membres de cette équipe dévouée et efficace!

Onze fondations du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, en partenariat avec la Société de transport de Sherbrooke (STS), ont investi plus d’un million de dollars pour mettre sur la route deux unités mobiles (un autobus et une remorque) qui, dans un premier temps, serviront au dépistage et à la vaccination contre la COVID-19. L’autobus sera la première unité à être déployée sur le territoire estrien alors que la remorque sera fonctionnelle plus tard cet été. À plus long terme, ces unités mobiles permettront d’intervenir dans des milieux ciblés pour différentes situations, par exemple lors d’un sinistre, ou pour réaliser des activités de promotion et de prévention. La Coopérative de travailleurs d’Ambulance de l’Estrie soutiendra les équipes du CIUSSS de l’Estrie – CHUS afin d’offrir des services dans ces unités mobiles.

Les fondations unies pour l’ajout de services de proximité en Estrie

Comme c’est une première en Estrie, notre fondation est fière de faire partie de ce beau et grand projet avec la collaboration de nos collègues des fondations suivantes : la Fondation du Centre de réadaptation de l’Estrie, la Fondation du Centre de santé et de services sociaux du Val-Saint-François, la Fondation du Centre hospitalier de Granby, la Fondation du CHUS, la Fondation de l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins, la Fondation Lévesque-Craighead, la Fondation Perkins, la Fondation Vitae, la Fondation du CSSS de la MRC-de-Coaticook et la Fondation du CSSS des Sources.

Ces unités seront très utiles pour lutter contre la COVID-19 et également pour aller à la rencontre des groupes plus difficiles à joindre afin de leur offrir un meilleur accès à nos soins et nos services. Pour le moment, le dépistage et la vaccination contre la COVID-19 sont au cœur des stratégies pour nous sortir de la pandémie et retrouver une vie plus normale. Avec les unités mobiles, nous serons plus agiles pour intervenir rapidement dans certains milieux.

 

Il y avait des regards pleins de fierté et de l’émotion à profusion lors du dévoilement de L’UMIC : l’unité mobile d’intervention communautaire. À l’automne dernier, nous avions financé l’achat et la transformation de cet autobus. Une contribution à la hauteur de 31 000 $! Fin prêt à aller à la rencontre de la population, L’Umic sillonnera tout le territoire de la MRC de Memphrémagog. Grâce à l’UMIC, les intervenants qualifiés et bilingues pourront aller à la rencontre des populations éloignées souvent anglophones et les personnes plus vulnérables, moins bien nanties, qui ne peuvent se déplacer pour obtenir des services et du soutien. Lors du lancement, notre directrice Pascale Gingras était présente pour remercier les personnes et les organismes qui ont contribué à ce projet!
Cet autobus est l’exemple parfait de ce que nous pouvons accomplir comme communauté, ensemble, quand les forces de chacun sont réunies. Comme fondation hospitalière, notre implication s’est largement diversifiée et transformée au cours des dernières années. Dans le cas présent, nous sommes fiers d’avoir pu soutenir l’achat de cet autobus qui sillonnera tout le territoire de la MRC de Memphrémagog et rejoindra ainsi nos communautés éloignées. Désormais, la santé de notre communauté va bien au-delà des murs de notre hôpital. N’ayons pas peur de ces projets innovateurs qui peuvent parfois sembler un peu fous! Longue vie à L’UMIC!
Consultez l’article complet pour connaître tous les acteurs impliqués dans la concrétisation de cette initiative communautaire.
Kim Gaudreau, photographe

La Fondation lance un appel à la générosité et à la proximité

Appuyée par la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog, nous sommes fiers d’annoncer une campagne unique : Deux fois plus près!

Jusqu’au 31 mars, la Caisse égalera tous les dons reçus jusqu’à concurrence de 40 000 $. Nous avons l’ambitieux objectif de lever 80 000 $ qui seront dédiés à un projet majeur visant à humaniser et personnaliser le milieu de vie des personnes en perte d’autonomie. À travers cette initiative, vous êtes invités à offrir des mots de réconfort aux résidents du CHSLD de notre établissement de santé ou à quelqu’un qui vous est cher.

Vous donnez, Desjardins en fait autant

Il n’est pas d’hier que la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog soutient la santé de sa communauté en s’associant aux activités-bénéfices de la Fondation de l’Hôpital. Malgré l’annulation de l’Opération des Chefs Desjardins, événement phare de l’organisme, la coopérative financière tenait à contribuer de manière significative. « Ce n’est pas le temps de délaisser le milieu de la santé qui a plus que jamais besoin de notre soutien ! La campagne Deux fois plus près !  rejoint les valeurs de Desjardins par son caractère humain. Au-delà de la somme versée, cette initiative aura un impact dans la vie des aînés hébergés qui traversent une période de grande solitude. » mentionne Patrick Gravel, directeur général de la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog. Nous comptons sur l’appui de la population pour prendre part à ce mouvement de générosité qui s’amorce avec le dévouement de Desjardins.

Appel à la proximité

Pour chaque don de 25 $ et plus, une magnifique carte signée l’Atelier de mes pensées sera offerte à un résident du CHSLD ou à quelqu’un qui vous est cher. Deux artistes de la région ont participé à cette initiative. L’œuvre de Marie-Michèle Desmarais, deux magnifiques chouettes qui forment un cœur, trône à côté d’une pensée de Sandra Léveillé :

« La proximité des cœurs va au-delà du temps et de l’espace, elle est là tout simplement ici, Maintenant. »

Un message de réconfort qui prend tout son sens en cette période de confinement qui s’étire depuis des mois maintenant. Cela fera bientôt une année que nos aînés vivent avec de nombreuses contraintes qui les rendent encore plus vulnérables. Cet isolement est très difficile pour eux et le personnel fait un travail incroyable pour pallier ce manque de visiteurs. Toute petite attention devient une façon de leur démontrer notre présence réconfortante. Sans aucun doute, la carte de l’Atelier de mes pensées saura émouvoir nos aînés.

Il est aussi possible d’envoyer la carte accompagnée d’un message personnalisé à un proche qui ne vit pas en CHSLD.

Nous comptons sur votre générosité!

JE DONNE

Information : 819 843-2292 poste 2623

«Être bénévole représente pour moi une opportunité de partager le meilleur de moi-même. Prendre le temps de donner sans attente, de me sentir utile, de faire une petite différence dans la vie des gens.

À ma retraite du Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog, j’ai décidé de poursuivre mon implication à la Fondation de l’Hôpital de Memphrémagog afin de promouvoir l’intégration des arts au sein du centre de santé. Ainsi, les œuvres de plus d’une vingtaine d’artistes, membres d’associations d’artistes de la MRC de Memphrémagog ont encore l’opportunité d’embellir notre milieu de santé à Magog et faire du bien aux résidents, aux usagers, au personnel et aux visiteurs qui y circulent. Les artistes partagent ainsi leur talent, et lorsqu’ils ont l’opportunité de vendre une œuvre, ils versent 20 % du montant de la vente à la Fondation de l’Hôpital de Memphrémagog, dont les sommes amassées contribuent à financer des projets destinés à l’amélioration de la santé et du bien-être de la communauté.

J’aime me rappeler ces moments où les résidents en fauteuil roulant, accompagnés par des bénévoles, circulent dans les corridors tout en admirant les œuvres exposées. Que dire des usagers qui, à l’attente d’un traitement, d’un examen, d’une visite, arpentent les corridors près de l’urgence, de la clinique externe ou des soins infirmiers courants et s’arrêtent pour regarder les tableaux. J’aime à penser que l’art au sein de notre centre de santé fait une différence et contribue à l’amélioration de la qualité de vie et au bien-être des résidents, de la clientèle et des personnes y travaillant.

Faire une différence et du bien… ça me comble énormément! »

Monique Giroux, bénévole très engagée envers la Fondation

 

En mars 2020, lors du premier confinement, l’équipe du Centre d’Action Bénévole de la Missisquoi-Nord situé à Mansonville a dû suspendre tous ses programmes pour la jeunesse puisque leurs équipements désuets ne leur permettaient pas de communiquer avec les jeunes. Alors que la santé mentale est un sujet d’actualité en cette période de confinement, la Fondation est fière d’avoir soutenu l’achat de deux ordinateurs portables qui permettent désormais aux animateurs d’être connectés et de briser l’isolement des jeunes! 👏 Eleanor et Ethan sont maintenant prêts à échanger, former et partager avec ceux qui en ont besoin! Ce sont 70 jeunes issus des communautés rurales qui participent habituellement aux activités offertes par le CAB Missisquoi-Nord.

Merci! Chaque don que vous faites a un grand impact pour notre communauté!

Numéro d'enregistrement de l'organisme : 119000529-RR0001 Conception web par Lotus Marketing